lettre ouverte 3

Henry Hafenmayer – Stemmerstrasse 1 –  D-46145 Oberhausen

endederluege@hushmail.com

http://sansconcessiontv.org/phdnm/la-vie/ 
http://ungraindesable.the-savoisien.com

Lettre ouverte 3

Oberhausen, le 22.03.2016

Au Tribunal d’Instance* de Duisburg
König-Heinrich-Platz 1
47051 Duisburg
Préfecture de Police de Essen
Büscherstraße 2
45131 Essen

Référence du dossier :1 Gs 315/16 116 Js 366/15

Perquisition de mon domicile le 05.02.2016 / Votre arrêté du 05.02.201

Monsieur Timm («Juge» au Tribunal d’Instance)
Fonctionnaire employé par la RFA,

(A cette lettre que j’envoie à quelques 400 personnes, je joins un exemplaire des Protocoles des sages de Sion, une publication parue en 1922. Sauf mention particulière, toutes les citations qui figurent dans ce courrier en sont extraites.)

En tant qu’auxiliaire des forces d’occupation ennemies, il vous semble impératif et urgent d’enquêter contre moi. N’est-il pourtant pas manifeste que c’est bien moi l’auteur de ces Lettres ouvertes ?

Vous voulez donc me traîner devant le tribunal de l’inquisition pour incitation à la haine raciale.
Mais, envers quel peuple inciterais-je à la haine ; envers celui qui a été élu par Yahvé ?
Envers ce peuple dont le comportement est régi par les directives suivantes :


«Nous devons dans tous les pays empoisonner sans répit les relations entre les peuples et les États, nous devons épuiser les populations dans la jalousie et dans la haine, par les privations, la faim et les épidémies, jusqu’à ce qu’ils ne trouvent aucune autre issue que de se soumettre à notre or et à notre puissance sans partage.

Notre solution: violence et hypocrisie ! Si la violence constitue le fondement de notre pouvoir, c’est la ruse et la dissimulation qui en sont les leviers. Voilà pourquoi nous ne devons pas nous abstenir de corrompre, de tromper ou de trahir…

Les non-juifs forment un troupeau de moutons, mais nous les juifs, nous sommes les loups.»

Est-il légitime d’inciter à la haine d’un peuple qui obéit à de tels principes ?
Vous-même, ainsi que tous ceux qui se tiennent au service de ce peuple malade, ne doivent-ils pas confesser les vraies raisons de leur position dans la société, ne doivent-ils pas finalement la vérité aux Allemands ?

«Dans toutes les questions fondamentales du droit, c’est nous qui dictons leurs décisions aux tribunaux, bien entendu par l’intermédiaire de tierces personnes avec lesquelles nous n’avons pas le moindre contact.

Les auxiliaires de ceux qui nous servent seront en effet des fonctionnaires administratifs avides de distractions…»


Ne soyez pas dupes de la propagande des médias ennemis qui vous font croire que leur pouvoir est bien établi. Car, eux aussi, ne sont qu’instruments au service des Juifs, comme en témoigne cet extrait des Protocoles :

«Dans tous les pays «progressistes», nous avons créé une presse véreuse, stupide et corrompue. La plupart des hommes ignore au service de qui elle se tient réellement.

Tous ces organes de presse devront tomber entre nos mains et ne publier que ce que nous leur dicterons. Nous avons d’ores et déjà réussi à imposer notre conception du monde aux non-juifs, de telle manière à ce que presque tous ne voient plus les événements qu’au travers des lunettes que nous leur avons mises sur le nez. 

Les livres et les journaux sont deux des plus importants moyens d’éducation. C’est ce que, naturellement, l’opinion publique doit ignorer. Nos publications doivent en conséquence représenter les orientations les plus diverses en apparence, de telle sorte qu’elles gagnent la confiance des non-juifs et les attirent tous dans un piège qui les rendra inoffensifs. Tous les membres de la presse seront liés par le secret professionnel. Pas un journaliste n’osera enfreindre cette règle, car, seuls seront admis à l’exercice de la profession ceux qui auront commis quelque action répréhensible. Cette dernière discréditerait définitivement son auteur si elle était dévoilée publiquement.»

Le peuple allemand et ses voisins européens finissent par voir clair dans ce double jeu et se dressent enfin contre les agents de basse exécution de cette «communauté des valeurs occidentales».

D’aucuns croient encore que les politiciens ont la volonté d’agir pour le bien de leur peuple. Qu’ils réalisent pleinement qui sont en réalité ces politiciens démocratiquement élus.

«Tant qu’il semblera dangereux de conférer des responsabilités d’État à nos frère juifs, nous ne les donnerons qu’aux personnalités dont le caractère et le passé offrent suffisamment de garantie. Il faut qu’un fossé les sépare du peuple ! Même les membres du Sénat et des hautes instances administratives suivent aveuglément nos conseils.
L’esprit bestial des non-juifs ne leur permettant pas d’appréhender l’articulation des concepts et d’analyser leurs observations, ils n’en seront que moins capables de prévoir les lointaines conséquences entraînées par certaines décisions. La légèreté et la myopie de tous les responsables non-juifs en matière économique, de finances et d’impôts, la corruptibilité et l’incompétence des hauts fonctionnaires, ont livré les États non-juifs entre nos mains par un esclavage de la dette dont ils ne pourront jamais se délivrer.
Tous les rouages de la machine d’État participent d’une puissance qui est nôtre: celle de l’or ! Les savants qui enseignent les principes économiques à notre peuple mettent depuis longtemps la puissance de l’argent dans une position supérieure à toute autre.»

Voilà qui énonce clairement que les crimes des gouvernements contre leurs peuples ne sont pas le fruit du hasard ! Depuis des centaines d’années, presque sans répit, ce peuple élu tire les ficelles dans les coulisses, parce qu’il poursuit inexorablement son projet, notamment :


«Nous avons falsifié l’enseignement civique et l’avons inoculé aux non-juifs. La propagation des fautes et des maux parmi les peuples constitue l’essence de cette doctrine. Toutes les mauvaises habitudes et tous les vices devront atteindre une telle ampleur que les hommes finiront par ne plus se comprendre.
Il nous sera alors facile de semer la discorde dans tous les partis, d’empêcher la moindre union populaire et de décourager dès le départ toute personnalité talentueuse. Comme tous les peuples sont divisés en partis et que le combat politique exige de gros moyens financiers, les peuples et les partis dépendront complètement de nous, car nous sommes les seuls à posséder l’argent.
L’État devra s’approprier les biens des particuliers sans hésiter pour obtenir la soumission et renforcer sa puissance.Pour maîtriser l’opinion publique, nous devons semer le doute et la discorde jusqu’à ce que les non-juifs soient convaincus qu’il est de toute façon préférable de ne pas avoir d’opinion. »


Peut-on exprimer plus clairement que l’on est, en tant que peuple, l’ennemi du reste de l’humanité ; être, ainsi que l’écrivit Martin Buber, «Ce Non à l’existence des nations» ?

«Nous, ce que nous voulons, c’est la dégénérescence des non-juifs», voilà ce qu’avoue ouvertement ce peuple.

Personne ne s’étonnera donc que les auxiliaires de ce petit peuple satanique s’empressent d’appliquer des programmes destructeurs comme celui de la «théorie du genre».

La plus petite et performante cellule d’une société saine, la famille, est ,elle aussi, vouée à la destruction. Dans les Protocoles on lit à ce sujet : «Après que nous les aurons tous habitués à l’idée qu’ils ont la liberté de choix, nous détruirons le bien-fondé des familles non-juives et les vertus de leur éducation


Avec le concours d’assemblées secrètes, car «nous avons dans ce but procédé à la fondation de loges maçonniques juives» , ils subjuguent tous les peuples «en conviant du bétail non-juif à participer à nos tenues maçonniques ouvertes afin qu’il insuffle nos idées au reste de son troupeau», qui deviennent ainsi les auxiliaires volontaires de la mise en œuvre de leur projet.


Quand ils avouent que «toutes ces misères que nous avons dû exacerber au cours des siècles a fini par aboutir à une vraie félicité», ce n’est pas au bonheur des non-juifs qu’ils pensent !

En infiltrant les Églises, en falsifiant l’histoire et en soudoyant les masses, ils provoquent la dislocation des peuples jusqu’à l’avènement de la domination juive sur le monde. C’est ce que les Protocoles décrivent, par exemple, ici :

«Les gouvernements non-juifs ont beaucoup de difficultés à se maintenir aux commandes. Ils sont immergés dans une société que nous avons tellement dénaturée qu’elle a perdu toute foi en Dieu. C’est pour cette raison que nous devons extirper de l’âme des non-juifs l’idée même de Dieu et du Saint-Esprit et la remplacer par des satisfactions matérielles et animales.

Nous avons manœuvré de telle manière à ce que la spiritualité des non-juifs soit galvaudée et qu’elle n’exerce plus aucune influence sur les populations. Qu’elle subsistât et la réalisation de nos plans de domination en serait sévèrement contrariée. Mais son influence sur le peuple fond à vue d’œil jour après jour.

Quand le temps viendra de détruire définitivement le pouvoir du Pape, alors le doigt accusateur d’une main invisible sera pointé sur la cour papale de Rome.

Nous en finirons plus vite avec les autres confessions, mais il est encore trop tôt pour en parler.

Nous supprimerons de la mémoire des hommes tous les faits historiques qui nous sont défavorables.

Afin que les populations ne nous percent à jour, nous les distrairons par toutes sortes d’occupations vénales, de divertissements et de palabres. »


Et tous les peuples européens devraient en être conscients :


«Que l’ensemble des nations européennes s’érige contre nous et c’est la puissance américaine qui leur répondra en notre nom.»

Nous, les peuples européens, nous sommes floués et trompés sur l’ordre des Juifs par des individus méprisables et sans scrupules ! Au cours de leur congrès, un siècle après la révolution française, les élus de Sion, annonçaient :

«Au moyen-âge déjà, nous faisions retentir parmi les populations la devise «Liberté, égalité, fraternité»

Depuis, ces mots ont été répétés à l’envie par d’ignares perroquets. Ce sont des mots qui ont détruit la vraie liberté individuelle.

Nombre de non-juifs perspicaces et lucides n’ont pourtant pas compris le véritable sens de ces mots, ils ne surent pas en déceler les contradictions internes. Ils ne dirent pas en quoi la nature ne connaît pas l’égalité et ne peut donner la liberté. La nature elle-même a ordonnancé sous sa loi les inégalités de compréhension, de caractère ou de capacité. Dès que nous parviendrons à la domination complète, nous remplacerons cette grande rumeur que nos loges ont répandue de par le monde.»


« … les colonnes de nos armées de socialistes, anarchistes et communistes » ont depuis toujours accompli le sale boulot de cette pauvre communauté juive, constamment martyrisée.

Maintenant, voyons voir en deux phrases ce qui attend les peuples lorsque cette domination mondiale sera obtenue :

«Dès que nous jouirons de notre empire sur le monde, nous ne tolérerons aucune autre croyance. Nous éliminerons toute liberté de conscience !»

Lisez les Protocoles et décidez maintenant si vous voulez aider le peuple allemand à revenir dans la lumière, à plus de discernement, ou si vous voulez continuer dans les ténèbres, à servir ces créatures de l’ombre. Pour ceux qui choisiraient délibérément cette dernière option, qu’ils sachent que la RFA ne sera plus, d’ici peu, en mesure d’assurer leur protection et que la peine de mort dans le Reich n’est pas abolie !

Pour tous les autres qui envisagent sincèrement leur réhabilitation ; qui se déclarent prêts à considérer objectivement l’ensemble des véritables événements historiques ; qu’ils n’hésitent pas à consulter l’ouvrage très concluant de Ulrich Fleischhauer „Gerichtsgutachten zum Berner Prozeß“ [Expertise juridique à propos du procès de Berne – NdT**] sur le site www.Sonnenrad.tv.


Le Juif ne perpétre son œuvre dissolvante seulement parce que les peuples, de façon humiliante, courbent l’échine sous les plaintes et les menaces.

Il faut que chacun se demande si ses agissements – et peu importent les injonctions qui lui sont données – sont en conformité avec des objectifs raisonnables qui ne portent atteinte en aucun cas au peuple allemand.

Si un ordre quelconque se révèle nuisible à la manifestation de la vérité, vous comprenez immédiatement de qui il émane, et vous devez conséquemment ne pas l’exécuter !

Ne craignez pas les discrédits suprêmes de «nazi», «raciste» ou «antisémite» qui se feront entendre à votre encontre.

Sachez-bien percevoir pour quel motif et contre qui ces termes sont employés et, surtout, à qui ils sont utiles.

«La mort est la fin inéluctable de tous les humains. Il en découle la nécessité d’accélérer ce processus pour ceux qui portent dommages à nos affaires. Tous ceux-là devront périr, dès que nécessaire, d’une mort qui semblera naturelle.»

Croyez-vous encore vraiment aux coïncidences quand certains hommes politiques en pleine activité sont victimes d’accidents pour le moins étranges ?

Un Holocauste créé de toutes pièces, un 11 septembre 2011, l’orchestration du métissage des peuples européens et tant d’autres mises-en-scène nous propulsent dans les derniers virages sur la route d’une domination juive planétaire.

Alors, réveillez-vous et empêchez cette guerre raciale qui gronde en Europe !

Henry Hafenmayer


[* Il s’agit d’un «Amtsgericht», un tribunal de première instance qui juge aussi bien en matière civile que pénale ou administrative.

** Ledit Procès de Berne a été intenté en 1933 par la Fédération suisse des communautés israélites contre des militants du Front National helvétique et l’éditeur Theodor Fritsch pour « publication et vente d’écrits immoraux», à savoir, Les Protocoles des Sages de Sion. Au cours de la procédure, en mai 1935, le juge Walter Meyer a qualifié ces derniers de «texte faux et immoral.» Les prévenus ont été acquittés en dernière instance par la Cour suprême du canton de Berne le 1er novembre 1937. – NdT]

Advertisements